Je n’aime pas être enceinte (glouuups)

Me revoilà (après quelques jours de repos forcé – léger burn out – et avant une reprise du boulot très proche).
J’en suis à environ 5 mois et demi de grosse bedaine, et c’est bel et bien la déconfiture. Oui, oui.
Je ne me reconnais plus. La P’tite Poulette s’est perdue.
En devenant pondeuse, elle s’est effacée.
J’ai le sentiment de ne plus être moi. Je me suis mise entre « parenthèses ».
95c6e-delit-de-grossesse-spectacle-blog-grossesse
 (photo, spectacle délit de grossesse)

Ma petite folie, ma joie de vivre, mes attitudes de gamine écervelée, mes blagues pourries. Elles se sont fait la malle. Pour laisser place à une « future maman » plan-plan responsable. Et grave frustrée.
Frustrée de:
– de devoir faire attention à ce que je mange et ce que je bois (j’suis une bonne vivante moi bordel !)
– contempler un corps qui ne cesse de changer. Je suis passée d’une silhouette sportive à une silhouette pleine de flotte et de gras. Ouais, la grossesse, c’est MA-GI-QUE pour ça ! hahaha
– ne pas vivre comme avant. Parce que je vais répondre une bonne fois pour toutes, à toutes celles qui me disent « oh! mais la grossesse ne change rien au quotidien, faut vivre comme avant! » >>> NON.
Tu ne peux PAS vivre comme avant. Enfin, pas moi. J’peux plus courir dans les bois, j’peux plus faire mes rando vtt l’été en amoureux, j’peux plus courir au bord de la piscine ni sauter sur le canapé pour faire rire Mister Poulet.
Parce que oui, d’habitude, j’suis une gamine. Une vraie. Une sacrée coquine !
Je vis. Mon CORPS vit.
Depuis que je suis enceinte, je suis sur « pause ». Tout d’abord avec le décollement de placenta. On m’a fait comprendre qu’il fallait du repos, sinon je risquais une fausse couche. Ensuite, ça a été la suspicion de trisomie avec le test de l’amniocentèse. Direct, dès le début. Ca à de quoi te foutre en l’air ton bonheur d’être enceinte, j’te le dis.
Et aujourd’hui, la chaleur se charge de me transformer en petit bonhomme Michelin.
Mais le plus dur, c’est l’acceptation de soi. De son nouveau soi, je veux dire.
Plus de sport, pas de régime, faut juste accepter de grossir à vue d’œil, et de voir des années de sport disparaître en fumée. Il paraît (selon les magazines de psycho sur lesquels je me suis jetée) que lorsque l’on s’aimait beaucoup avant, on n’arrive pas à lâcher prise pendant la grossesse. On ne veut pas quitter ce corps dans lequel on se sent bien.
Sans être hyper nombriliste et folle de mon corps, je trouve ça plutôt normal de pas avoir envie de changer.
Alors… oui… la grossesse, c’est merveilleux. On est toutes d’accord là dessus.
Pour certaines, porter la vie c’est un état second, un état dans lequel elles voudraient être toute leur vie. Parce qu’elles se font chouchouter aussi. Pour moi, c’est surtout de donner la vie qui est merveilleux.
Couver comme une poupoule, c’est pas mon truc. Et pourtant, j’suis déjà amoureuse de ce petit être. Je me vois déjà être une Maman qui Déchire ! (mais ça, c’est parce que j’aurais récupéré ma gniak, et mon stock de blagues).
En attendant, c’est long.
Et je remercie, avec tout l’amour que je lui porte, Mister Poulet pour son soutien sans failles dans cette épreuve. Il est le seul et l’unique à voir mes travers au quotidien, à les subir et à les accepter faire avec. Je suis loin de ma famille et de mes amis, depuis bientôt 4 ans, et c’est lui qui me porte à bout de bras. C’est lui qui doit essayer de comprendre mes maux et complexes de femme enceinte. C’est à lui que je raconte mes angoisses, mes peurs. C’est à lui que je confie mes états d’âme sur l’état de grossesse.
Et je ne sais d’où il trouve cette force, mais …il me comprend.
Et m’aide à patienter durant ces longs mois qui nous séparent de Piou-Piou.
Merci mon Amour.
P’tite Poulette
Publicités

16 réflexions sur “Je n’aime pas être enceinte (glouuups)

  1. Estelle et ses poussières dit :

    Courage à toi, c'est ça aussi la grossesse, c'est accepter de changer sur tous les plans, de passer à une autre étape de sa vie même si on reste la même personne… Et je suis certaine que tu retrouveras un corps dans lequel tu te sentiras bien dans quelques temps (avec un peu de patience quand même) 🙂

    J'aime

  2. P'tite Poulette dit :

    Coucou Estelle,
    j'étais prête à voir du changement, mais sans savoir comment je réagirai. C'est toujours l'éternelle question ! Tant qu'on n'y est pas, on ne sait pas vraiment ^^ Et à ce que je lis, comme chaque femme et chaque grossesse sont différentes, ça devient hyper complexe d'anticiper LOL Mais oui… c'est juste un cap… et il y en aura tant d'autres 😀 Un peu de patience, et ça passera. J'en suis convaincue en plus, c'est juste que je fais ma mauvaise tête ! 😉 De gros bisous, et merci pour ton p'tit mot

    J'aime

  3. Promenonsnous Chezptitloup dit :

    ah la la p'tite poulette, tu ne peux pas savoir comme je te comprends, et je comprends ce que tu ressens !
    Qu'est ce que j'en ai versé des larmes enceinte en voyant mon corps changer… et en même temps, je ne voulais pas parler de ce mal être parce que je me disais chanceuse d'être enceinte quand je vois certaines personnes de mon entourage galérer des années !
    Mais je te comprends tellement… et comme tu as pu le voir sur mon article, je me sens mal maintenant aussi de me retrouver si flasque avec ces 7 kilos en trop 😦
    La grossesse et la maternité sont vraiment des épreuves pour le corps et pour le mental. Je suis passée complétement à côté de ma grossesse à cause de ça… et si prochaine grossesse il y a j'essaierai de la prendre différemment.
    Bon courage pour tout p'tite poulette, ça va passer vite 😉 !!!
    bonne soirée

    J'aime

  4. Little Red dit :

    Oh, moi j'peux tout à fait comprendre ça. J'ai pas un corps d'athlète mais j'ai jamais rêvé d'avoir un alien dans le ventre. C'est un sujet qui choque pas mal de gens « c'est la plus jolie chose au monde ». Mais je connais pas mal de femmes qui ont détesté leurs grossesses en vérité !
    Nous on adopte. Pour un tas de raison différentes de la simple grossesse notamment parce que dans mon cas, donner la vie serait loin d'être la plus belle chose au monde (vive l'héritage génétique).
    Mais je crois que les enfants sont effectivement un grand bonheur et je suis convaincue que même si on n'aime pas être enceinte et qu'on assume, ça n'empêche pas d'être une maman qui déchire 😉

    J'aime

  5. P'tite Poulette dit :

    Je pense que pour celles qui arrivent à se détacher de ce corps qui change, c'est justement l'inverse… c'est à dire que c'est sûrement (j'parle un peu sans savoir hein lol) une période où elles peuvent profiter et se lâcher en quelque sorte. Une période où personne ne peut rien leur dire parce qu'elles portent la VIE. Elles se font chouchouter par rapport à d'habitude, et tout ça leur plaît. Moi, j'suis loin de mes proches et ma relation avec Mister Poulet est toujours la même qu'auparavant, ni plus ni moins. Le changement, il n'est que pour mon body LOL
    Bisous copine !!! 😀

    J'aime

  6. P'tite Poulette dit :

    Oui, le regard des autres peut être très dur (comme toujours). Mais j'ai décidé de me défaire de leur jugement, et de vivre ma grossesse telle qu'elle est. Chouette parce que je sais que ça ne va pas durer et que j'ai un p'tit Piou-Piou qui va pas tarder à sortir, mais néanmoins longue et pesante hahaha. Et que ça n'en déplaise aux autres, j'assume ce que je dis, et si je peux « libérer » quelques futures mamans de ce sentiment de culpabilité, je dis yeahhh ! 😀
    Merci pour ton petit mot tout plein de réconfort…
    De ton côté, c'est pour quand l'adoption? Vous venez d'engager des démarches, ou peut être seulement de le décider? (je fais ma curieuse, n'hésite pas à me renvoyer dans mes pénates lol) Je trouve ça hyper beau l'adoption… c'est un vrai don du cœur.
    Plein de bisous ma jolie

    J'aime

  7. Fanny Mahier dit :

    Olala mais ça correspond tellement à ce que je vis aussi ! Le pire, je crois que c'est l'ennui et ce corps maintenant tout ramolli qui te rappelle à l'ordre dès que tu essaies de te lancer dans des activités « d'avant »…
    Peut être effectivement qu'avec le temps on oublie, je ne sais pas, mais une chose est sûre, moi non plus, je n'aime pas être enceinte ! Ma seule consolation c'est de me dire que je serai bientôt délivrée !!!
    Bon courage !!
    Fanny

    J'aime

  8. P'tite Poulette dit :

    Coucou fanny,
    je ne regrette pas d'avoir écrit cet article, parce qu'en lisant les retours, quel bien ça fait de voir que je ne suis pas seule non plus !!!! 😀 On se sent limite honteuse et coupable de dire ce genre de trucs, mais WHY?!! Couver n'a rien à voir avec le fait d'être une bonne maman :)) Pareil… je rêve du jour où je vais accoucher (je vais y revenir très certainement hahaha). Gros gros bisous ma jolie, et bon courage à toi aussi !

    Aimé par 1 personne

  9. Estelle et ses poussières dit :

    S'il y a bien une chose qu'être mère m'a apprise c'est qu'on ne peut rien anticiper… Moi qui aime avoir tout sous contrôle, je te laisse imaginer la difficulté de l'apprentissage du lâcher prise pour moi… Et puis, tu sais qu'on soit enceinte, qu'on vienne d'avoir un enfant ou dans n'importe quelle autre situation, on a le droit de pas avoir le moral et de le dire, ça ne remet pas en question le bonheur d'attendre ou d'avoir un enfant ! Alors prends bien soin de toi et continue à être aussi sincère, j'adore te lire, et puis le fer devrait te redonner un peu d'énergie !

    J'aime

  10. My Name Is Georges dit :

    Oh ma poupette, j'arrive après la bataille! Je n'ai encore jamais vécu ça mais je te comprends à 100%, pour la mobilité, le sport, le corps qui change! Depuis quelques années je me suis mise au sport, c'est pas encore parfait et je dis toujours à Elia pour rire que le jour où je vais tomber enceinte ce sera pile le moment où j'aurais enfin perdu mes ptits kilos en trop! Bref, sportive et dynamique comme tu es je m'inquiète pas trop, tu vas vite les perdre tes kilos de grossesse!
    Prends soin de toi ma poupette ❤

    J'aime

  11. Lalutotale dit :

    Tope-là copine baleineau ! ( oui je me permets 🙂 )

    Comme toi, la sensation de ne plus rien maîtriser de mon corps me fout le tournis ( pour pas dire que certains jours ça me déprime totalement ).
    Avant je n’étais jamais contente de mes 65kg alors que j’étais sportive…Juste avant de tomber enceinte, quelques semaines d’excès m’ont menée jusqu’à 75kg ( mon record ) et je me trouvais ENORME.
    Laisse-moi te dire qu’aujourd’hui, en ne bouffant quasiment QUE des fruits et légumes et en buvant 4,5L d’eau par jour ( oui oui, ça fait peur ), mes 95 kilos se marrent bien…Et moi j’ai peur de ne jamais retrouver ces 65 ou 75kg que je détestais autrefois.
    Non mais t’imagines ?? Je suis à 5kg du quintal…

    J’aime autant te dire que j’ai HÂTE que LaLutine cesse de squatter mon utérus !

    Bisous de courage ❤

    J'aime

    • P'tite Poulette dit :

      Oui, oui, tu peux te permettre ! 😀
      Pareil avec cette vision de moi-même avant la grossesse… je trouvais toujours quelque chose. Maintenant, quand je regarde les photos d’avant… j’ai juste envie de me dire « pauv’conne »! lol T’étais bien roulée. (oui, « t’étais »… arf).
      Maintenant, je me dis qu’avec du temps, de la persévérance, beaucoup de sport et de l’indulgence (tout un stock)… j’y arriverai. Je me le dois bien. Et à Mister Poulet aussi. Car il me fout une paix royale avec mes kilos et me trouve toujours aussi belle. C’est mon challenge post accouchement (+1 ou 2 mois, faut quand même pas sauter des étapes) : prendre soin de moi, et de ce corps qui aura tout donné pour ce petit ange à venir…

      J'aime

Un petit mot ...? Chouette !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s